Les différents genres d’art à la galerie David Bloch

Les plus grands passionnés de l’art contemporain et moderne à Marrakech savent que la galerie David Bloch est une adresse incontournable! Située en plein centre ville, c’est une destination prisées à la fois par les connaisseurs et les collecteurs d’œuvres d’art internationaux! n’hésitez pas à y faire un détour pour jeter un coup d’œil à des travaux artistiques uniques et représentant une diversité plus que satisfaisante!

ART ABSTRAIT

L’art abstrait et non figuratif n’imite ni ne décrit aucun sujet visible. L’abstraction est la réduction d’un sujet au point où il devient abstrait. L’art abstrait est devenu la forme dominante de l’art moderne et son impact se fait encore sentir aujourd’hui.

ESTHÉTIQUE

Dans la vie de tous les jours, le mot «esthétique» est associé à la beauté et à l’apparence externe, comme la chirurgie esthétique ou les soins dentaires, qui mettent l’accent sur l’apparence du corps. L’esthétique en tant que discipline académique s’est développée au 18ème siècle. Son objet d’étude n’est pas seulement la beauté, mais les perceptions esthétiques et les problèmes de l’art à un niveau plus général.

Le mot esthétique provient à l’origine du mot grec pour la perception. Une expérience esthétique peut en principe être évoquée par tout ce qui nous est perceptible, que ce soit l’art, le paysage urbain ou le marécage.

APPROPRIATION

L’appropriation signifie littéralement «faire soi-même». Dans l’art contemporain exposé à la galerie art Marrakech David Bloch par exemple, il s’agit de retravailler délibérément des éléments empruntés. Un artiste peut par exemple créer une nouvelle œuvre en recyclant une œuvre antérieure d’un artiste, une partie de celle-ci ou une image, une forme, un style, un matériau ou une technique préexistante.

ARS

Ars est un mot latin qui signifie «art», «compétence» ou «métier». C’est également le titre d’une série d’expositions majeures lancées en 1961 par le musée d’art Ateneum pour présenter au public les tendances actuelles de la scène artistique internationale. Kiasma a organisé sa première exposition ARS en 2001. Depuis, ARS a lieu environ tous les cinq ans. Comme le dit le proverbe latin, Ars longa, vita brevis – l’art est long, la vie courte.

ARTE POVERA

Arte Povera («art pauvre») était un mouvement artistique apparu en Italie dans les années soixante. Parmi les artistes d’Arte Povera figuraient Mario Merz, Jannis Kounellis, Giovanni Anselmo et Michelangelo Pistoletto.

Arte Povera a mis l’accent sur l’utilisation de matériaux simples et naturels. Les artistes ont voulu revenir aux sources et attirer l’attention sur l’énergie résidant dans toutes les choses. Ils ont souligné le caractère actif et interprétatif de l’expérience artistique des spectateurs et ont introduit des installations et des performances parallèlement aux objets d’art traditionnels.

BEAUTÉ

L’idée classique de la beauté était basée sur une impression agréable et harmonieuse. La beauté se trouvait dans la nature, mais aussi dans les meilleures œuvres d’art. La beauté était considérée comme l’objectif central de l’art avant le 20ème siècle.

L’art contemporain peut être dérangeant parce qu’il nous présente des choses dérangeantes, laides ou oppressives. Au lieu de la beauté, elle nous offre de nouvelles expériences et de la matière à réflexion. D’autre part, les idéaux de beauté sont également des sujets d’art potentiels. L’art peut nous inspirer à considérer ce qu’est la beauté et à quel genre d’idéaux nous aspirons.

LE CORPS

Le corps est un thème important de l’art contemporain. Pour de nombreux artistes, le corps est leur sujet, leur point de départ, leur instrument et leur matériel. Ceci est particulièrement prononcé dans les arts de la scène et dans l’art corporel qui repose sur la manipulation du corps.

En mettant le corps au service de l’art, les artistes peuvent exprimer des thèmes concernant la société ou le genre, ou inciter le public à examiner des idées courantes concernant l’image corporelle ou la physique.

La réception de l’art peut également être décrite en termes d’expérience corporelle. Il peut s’agir de la participation physique du spectateur au travail ou d’émotions et de sensations suscitées par la rencontre avec le travail.

CHIASMA

«Chiasma» (kiasma en finnois) signifie un point de croisement; en biologie, il désigne le point de chevauchement où deux chromatides échangent du matériel génétique ou un croisement des nerfs. Le musée d’art contemporain Kiasma est un carrefour pour les hommes et l’art. Les torsions et les intersections occupent également une place importante dans son architecture.

COMMISSION

Dans le contexte de l’art, la Commission se réfère à un arrangement par lequel l’artiste et le principal acceptent la production d’une œuvre à l’avance. Le propriétaire du travail est généralement le principal.

Une commission donne à l’artiste une garantie financière et le principal le droit de propriété sur l’œuvre achevée. L’arrangement permet également de produire de grandes œuvres d’art pour des collections publiques, par exemple.

ART CONCEPTUEL

L’incarnation physique d’une œuvre d’art conceptuel peut être une phrase sur une feuille de papier ou une section polie du sol. L’objet réel peut même être totalement absent. L’important est l’idée, qui fait réfléchir le spectateur.

L’art conceptuel met l’accent sur la réception et l’interprétation actives de l’art. Elle remet en cause les habitudes de pensée et d’observation des téléspectateurs et leurs idées sur la connaissance et la réalité. L’apogée de l’art conceptuel a eu lieu au tournant des années 1960 et 1970, mais son héritage se ressent encore.

ART CONTEMPORAIN

L’art contemporain est un art réalisé par des artistes à notre époque. Le début de l’art contemporain date souvent des années 1960, même s’il existe des points de vue contradictoires sur le moment. Par exemple, le musée d’art contemporain de Kiasma rassemble des œuvres d’artistes qui ont commencé à exposer en 1960 ou plus tard.