Vol en montgolfière et excursion à Marrakech

0
446

Un incontournable pour les visiteurs de Marrakech, ce tour du matin vous emmènera sur les contreforts des montagnes de l’Atlas au Maroc lors d’une balade en montgolfière au lever du soleil. Installez-vous confortablement pour un petit déjeuner berbère qui est soigneusement préparé et est suivi d’une promenade en chameau à travers le désert de palmiers, puis retour à Marrakech en 4×4. Un certificat de vol est inclus pour bien profiter de votre expérience.

Commencez votre journée avec un pick-up en 4×4 depuis votre hôtel de Marrakech et partez pour le lancement de votre balade en montgolfière. Dégustez à votre guise des rafraîchissements, à l’image des pâtisseries, du café et du thé en regardant votre équipe d’experts pour gonfler la montgolfière. Ensuite, entrez dans le panier et prenez les cieux! Chaque panier peut accueillir jusqu’à un maximum de 16 personnes et vous pourrez admirer les vues surprenantes de l’atlas à partir de Marrakech.

Un paysage stupéfiant

Découvrez le paysage serein du désert pendant que votre pilote vous emmène sur les contreforts des montagnes du Haut Atlas durant un vol de 40 à 50 minutes (cela dépend du vent et des conditions météorologiques). Après avoir atterri au camp de base, vous partez à une tente avec un beau panorama sur les montagnes pour savourer un petit déjeuner berbère totalement savoureux, composé de crêpes, de pain au maïs, de fruits, d’olives et de thé à la menthe.

Ensuite vous pourrez opter pour une balade guidée en chameau à travers le village du désert de la Palmeraie où se situe le camp. Avant de partir, vous recevrez un certificat de vol pour commémorer votre expérience de montgolfière à Marrakech. Puis, retour en véhicule 4×4 à votre hôtel en fin de matinée, vous permettant de profiter du reste de la journée durant votre excursion Marrakech.

Bienvenue à Casablanca

Bien que pas aussi atmosphérique que les autres villes marocaines, Casablanca est la meilleure représentation de la nation moderne. C’est là que l’on fait de l’argent, où les jeunes Marocains viennent chercher fortune et où les affaires et les industries créatives prospèrent.

Le nombre de projets de construction actuellement en cours est tout simplement extraordinaire – les réaménagements majeurs incluent ceux de Pl Mohammed V et du Parc de la Ligue Arabe, et les nouveaux bâtiments publics incluent le Grand Théâtre de Casablanca.

Les visiteurs qui y passent du temps, dans le Quartier Habous et dans la banlieue balnéaire d’Ain Diab, sont sûrs de se plonger dans le mouvement local et de se rendre compte que ce vieux repaire de pirates regarde vers l’avenir, embrassant la sophistication urbaine européenne a soutenu la vie ici pour le siècle passé.

Un havre de paix entre religions

Église de Saint Jean l’évangéliste

La plus ancienne église encore en usage à Casablanca, cette maison de culte anglicane a été construite en 1906 sur un terrain appartenant à la Couronne britannique. Il y a des services à 9h30 (contemporain) et 11h30 (traditionnel) chaque dimanche. Le cimetière sur le site est antérieur à l’église, ayant été construit en 1864. La chaire a été donnée par le général George Patton, le général de la Seconde Guerre mondiale qui a conduit les troupes alliées à Safi en novembre 1942 dans le cadre de l’opération Torch.

Musée juif marocain

Le seul musée juif dans le monde arabophone, cette institution est située dans une jolie villa de jardin qui a autrefois fonctionné comme un orphelinat juif. Il retrace l’histoire de 2000 ans des Juifs au Maroc, en se concentrant sur la communauté juive de Casablanca (la plupart des Juifs du pays vivent ici).

La collection soigneusement organisée et bien étiquetée comprend des vêtements ornés, des outils traditionnels et des objets rituels. Les photographies se trouvent généralement dans l’espace d’exposition temporaire, et une synagogue des années 1930 reconstruite à partir de Larache dans une pièce adjacente.

Le musée est à 1 km de l’arrêt de tram Gare de l’Oasis. Depuis l’arrêt de tramway, descendez la Route de l’Oasis après la gare et tournez à droite dans la rue Abu Dhabi. Rue Chasseur Jules Gros est la sixième rue à gauche. Un taxi du centre-ville coûtera 40 Dh, mais notez que la plupart des chauffeurs de taxi ignorent l’existence du musée et devront donc recevoir des instructions.

Notez également qu’il est judicieux d’appeler à l’avance pour vérifier que le musée est ouvert car il ferme parfois lorsque la situation de sécurité est instable. Les étudiants reçoivent une entrée gratuite le mercredi.