Quelles sont les limites de la chirurgie plastique ?

0
997

La chirurgie esthétique a été conçue pour être ni urgente, ni obligatoire. De plus, elle s’adresse à des personnes en bonne santé. La chirurgie esthétique n’est pas parfaite. Comme toute chirurgie, elle peut être sujette à des risques. Dans cette optique, toute intervention doit être bien réfléchie. Ainsi, le choix du chirurgien et le choix de la clinique sont primordiaux. Cela parce qu’à la fois le corps et la chirurgie esthétique possèdent leurs limites.

Une indication bien posée est indispensable

Ce n’est pas parce qu’on veut changer de visage ou modifier son apparence, qu’on doit bénéficier d’une intervention de chirurgie plastique lyon. La chirurgie esthétique n’est, en aucun cas, un acte de cosmétologie sans risque. Si on a tendance à présenter la chirurgie esthétique comme un moyen surnaturel et magique pour modifier n’importe quelle partie du corps ou du visage, cette perception est déformée. Toute demande ou souhait d’un patient souhaitant accéder aux souhaits de son conjoint, comme une demande d’augmentation mammaire démesurée, doit faire l’objet d’une extrême prudence de la part du chirurgien. L’intervention ne sera réussie que s’il existe de réels arguments anatomiques. Egalement, l’intervention comme la chirurgie ventre lyon doit être bénéfique à l’opéré, et ce, pour le long terme.

Un résultat qui se veut être subjectif

Il est évident qu’un chirurgien n’est pas Dieu. A coup d’euros ou de dollars, il ne peut pas donner exactement le même nez que la photo d’une star ou d’une autre idole montrée sur un magazine. Effectivement, le chirurgien choisi est doté d’un sens plastique rigoureux, cependant, le résultat d’une intervention sera visé à être objectif et subjectif dans la perception. Après l’intervention, l’amélioration de l’aspect physique sera jugée par l’opéré et par son entourage. Eu égard aux critères objectifs définis par la médecine, la beauté n’est pas la même chose, d’un individu à un autre, elle diffère selon la perception de tout un chacun. La chirurgie plastique s’avère alors être une discipline ambitieuse souhaitant améliorer une malformation ou une disgrâce. Le résultat sera le plus proche possible du projet défini par le patient et le chirurgien, pendant la consultation. On dit bien le plus proche possible… Ainsi, une psychothérapie est possible quand le désir d’intervention est assimilé à de réels problèmes psychotiques ou névrotiques comme les dépressions ou les dysmorphophobies. Dans la pratique, l’intervention ne doit causer des éventuelles perturbations psychologiques.